Théâtre

Page 40 sur 43, 10 résultat(s) sur cette page, pour un total de 424 livre(s).
Auteur : 

Alors qu'il vient de terminer l'écriture de sa pièce Enfant insignifiant !, Michel Tremblay voit ses personnages le rejoindre et lui jouer les scènes de sa prime jeunesse qu'il vient d'écrire. Les souvenirs d'un homme vieillissant deviennent l'occasion de dialogues savoureux et cocasses où la mauvaise foi de l'enfant s'enroule à celles de sa mère Nana, de son père Gabriel, de sa grand-mère Victoire, de son amie Ginette, etc. Ces conversations avec l'enfant curieux qu'était l'auteur à l'époque où il n'en finissait pas de questionner le monde - de vouloir en comprendre le sens et l'organisation, l'étrange mouvement de ses mystères et de ses mensonges - nous en apprennent beaucoup sur l'origine de son oeuvre dramatique et romanesque : le premier vrai monde de Michel Tremblay, celui de sa famille, s'y trouve révélé dans toute sa merveilleuse humanité, avec une bonne dose de franche hilarité.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
02 h 53 mn
Auteur : 

Édition originale, 1968. L'oeuvre dramatique la plus connue au Québec. Une belle réussite. L'aliénation ordinaire d'un groupe de femmes de classe modeste, rassemblées à la cuisine pour une petite fête. L'une d'entre elles a gagné un million de timbres-primes.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
04 h 33 mn
Auteur : 

Un soir, au Coconut Inn, trois filles regardent leur vie ratée en face. Il y a Berthe, caissière, qui rêve d'une carrière à l'Hollywood. Carlotta, une dresseuse de chiens, qui fait un bilan de sa vie de couple avec Johnny Mangano. Et l'agente de la célèbre Gloria Star, qui explique son dévouement à la gloire des autres.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
01 h 49 mn
Auteur : 

Michel Tremblay met en scène quatre bourgeoises d'Outremont réunies dans le salon maternel. Elles parlent de leurs goûts, de la culture, et à travers leur affrontement c'est la théorie dramatique de l'auteur qui est formulée. Le théâtre est le produit d'une société et il est vain de se refuser tels que nous sommes. Le titre cite (ironiquement) Molière et Giraudoux. L'introduction est de Laurent Mailhot, lequel souligne bien que cette pièce est un plaidoyer pro domo et une attaque contre les détracteurs "cultivés" du dramaturge (cf. p. 9-19 de la version imprimée).

Support : 
Daisy audio
Durée : 
02 h 15 mn
Auteur : 

Pièce créée en avril 1971 au Théâtre de Quat'sous.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
02 h 04 mn
Auteur : 

Thème central: la réconciliation des générations. Quelques personnages importants de l'oeuvre romanesque de l'auteur (Victoire, Albertine, la grosse femme, Edouard, etc.) se retrouvent à Duhamel (Laurentides) dans la maison de campagne familiale à des périodes différentes: 1910, 1950, 1990. Accueil généralement favorable du public, plus mitigé de la critique qui trouve la structure de la pièce trop complexe.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
01 h 59 mn
Auteur : 

Les onze personnages de cette Messe, dont la plupart apparaissent pour la première fois dans le monde de Michel Tremblay, ne sont pas inconsolables. S'ils ont peur de se perdre dans l'enfer de l'amertume et de la méchanceté, de la violence, de l'indifférence et du dédain, ils aspirent tous à une libération d'eux-mêmes, définitive. Lorsque paraît la lune d'été, la lumière éternelle de la pleine lune triomphante, ce lait de paix, le destin de chacun Isabelle, Yannick, Jeannine, Louise, Rose, Mathieu, Gaston, Mireille, Yvon, Gérard, la veuve prend feu dans une liturgie dramatique d'une exceptionnelle intensité.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
02 h 08 mn
Auteur : 

Histoire d'amour entre Carmen, chanteuse western, et la Main, rue grouillante d'humanité au cœur de Montréal, cette tragédie est la plus classique du cycle des Belles-sœurs, parce que régie par les règles de la grande dramaturgie grecque : la transgression et le châtiment.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
01 h 42 mn
Auteur : 

Une fois arrivée au Paradis, Nana ne perd rien de sa verve ni de sa mauvaise foi, de son sens du théâtre ni de ses réparties assassines! Sans doute à droite d'un Dieu - qu'elle appelle le Noyau Central faute de mieux! - dont elle n'a jamais vu le bout du nez, elle a la surprise de se retrouver entre sa belle-mère, toujours aussi critiqueuse, et sa propre mère, Maria Desrosiers... "Qui c'est qui a envie de passer le reste de son éternité entre sa mère pis sa belle-mère?" La Grosse Femme côtoie maintenant une famille "reconstituée", dans un au-delà surréaliste et poétique où Michel Tremblay conjugue avec un plaisir coupable humour et gravité, dérision et auto-dérision.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
01 h 09 mn
Auteur : 

Jean-Marc, professeur de cégep de trente-huit ans, reçoit chez lui son ex-amant, dont le père se meurt dans une lente agonie. Ce lieu est chargé d’odeurs et d’émotions, de souvenirs heureux et de non-dits moins heureux qui vont guider les personnages dans leurs conversations. Leur séparation, après sept ans de vie commune, revient hanter ces deux hommes que le bonheur avait touchés de son aile. Car depuis la fin de leur relation, ils se sont retrouvés seuls et ont dû affronter chacun à sa manière leurs démons quotidiens : Jean-Marc en se montrant raisonnable et en oubliant le grand amour ; Luc en choisissant de retomber en amour dix fois par jour.

Support : 
Daisy audio
Durée : 
02 h 08 mn

Pages

Subscribe to Théâtre