La stratégie de l'autruche : post-mondialisation, management et rationalité économique

Auteur : 

Lorsque 3 milliards d'individus - soit la moitié de la planète - «vivent» avec moins de 3$ par jour, que 225 milliardaires possèdent l'équivalent de l'avoir de 2 milliards de personnes, que 51 sociétés figurent parmi les 100 premières «économies» du monde, que l'économie mondiale est à 90 % spéculative, que la masse financière (hors actions et obligations) circulant quotidiennement représente 10 fois la valeur des réserves cumulées de toutes les banques centrales du monde... est-on encore loin du non-sens absolu ? En ce début du XXIe siècle, des voix s'élèvent contre le trop grand nombre d'erreurs commises dans la conduite des affaires économiques mondiales. Peut-on parler de simples erreurs de calcul et de prévision ? Certes non. Il s'agit de fautes, de fautes économiques et gestionnaires graves, qui touchent à la conception même de notre monde et de son fonctionnement. Est-ce là chose réparable par d'autres calculs et prévisions, en utilisant les mêmes prémisses et les mêmes schémas d'analyse ?

Langue originale : 
Français
Editeur : 
Montréal : Ecosociété, 2002
Support : 
Daisy audio
Durée : 
13 h 53 mn
Adaptation : 
Bibliothèque et Archives Nationales du Quebec (ABC)
Tranche d'âge : 
adulte

Extrait sonore